Dans la baie d’Halong

Après un bus, un ferry et un autre bus au départ de Hanoï, on arrive enfin à Cat Bà.

Tout un groupe de rabatteurs nous attend. Nick et Sarah partent de leur côté et nous du nôtre. On visite les chambres de trois hôtels différents. Les tarifs sont les plus bas qu’on ait vus jusque-là : 5 ou 6 $ la nuit en chambre double avec salle de bain (et oui, on nous annonce les prix en dollars!) Notre choix se fait en fonction du moelleux du matelas et de la vue…

On rejoint Nick et Sarah pour manger (là par-contre les prix ne sont pas les mêmes). On part ensuite à la recherche d’infos pour un tour dans la baie d’Halong. On est d’accord pour privatiser un bateau, mais on a un budget limité. On se rend vite compte de plusieurs choses : tous les hôtels proposent des tours, en plus des compagnies qui ont leurs propres bureaux ; il y a des tarifs très intéressants quand on part en groupe (environ 16 personnes) et tous proposent quasiment les mêmes trajets. On compare trois propositions et on se met d’accord : une journée et une nuit, un peu moins de 150 € par couple, nourriture comprise. C’est le moins cher qu’on puisse avoir.

Comme en Mongolie, on est content de partir ensemble. Après une semaine en van, ça sera une nuit en bateau !

La femme de la compagnie nous propose de choisir entre un bateau sans chambre, où les banquettes se transforment en lits, et un bateau avec deux vraies chambres, pour le même prix ! Elle insiste sur le fait que le premier appartient à son oncle, et que donc le service et les repas sont excellents. Mais bon, c’est son oncle… On choisit la jonque à deux chambres. Après la Mongolie, on se redécouvre millionnaires en allant retirer quelques 3 millions de dongs… Le temps est au beau fixe, on a tellement hâte de découvrir la baie !

Le lendemain matin, c’est parti. On vient nous chercher en voiture pour nous emmener dans un petit port. On charge les sacs, on embarque… et là, euh, petit problème. Elles sont où les chambres ? C’est pas le bateau qu’on a demandé ! Notre chauffeur ne parle pas anglais mais comprend qu’il y a un problème, il appelle sa boss. Il passe le téléphone à Sarah qui explique le problème et là, la bonne femme lui dit que non, on lui a demandé ce bateau… et en remet une couche avec son oncle… Ok, elle joue à la conne pour nous entuber (excuse my french!). Bien entendu elle dit qu’on ne peut pas changer de bateau car l’autre est déjà réservé. Ca commence bien ! C’est pas très grave en soi, mais on déteste être pris pour des cons ! On règlera ça au retour… On part, et la beauté du paysage prend le dessus.

On navigue pendant une demie heure, découvrant la baie et les villages flottants puis on fait un premier arrêt sur l’Ile aux Singes. Pas un macaque dans les parages, mais on s’en fiche, on en a déjà vus ! On grimpe sur une roche effilée et coupante (soyez prudents et bien chaussés, pas comme le gars en tongs qui a galéré pour redescendre…) Arrivés au sommet, la vue est plutôt pas mal !

Le bateau revient nous chercher. On monte sur le pont, calés sur nos bains de soleil, et on déambule dans le paysage karstique.

La baie d’Halong, c’est une étendue d’eau d’environ 1 500 km² située au nord du Viêt Nam, à 170 km à l’est de Hanoï. Son paysage est marqué par les 1 969 îles karstiques qui ont valu au site d’être inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994. L’ensemble compose le plus grand karst marin du monde. En 2011, la baie d’Along est élue comme étant l’une des sept merveilles naturelles du monde. « Ha Long » en vietnamien signifie « descente du dragon ». En effet, la légende raconte que le paysage exceptionnel de cette baie est dû à un dragon, être merveilleux et bénéfique au Viêt Nam, qui serait descendu dans la mer pour domestiquer les courants marins. Se débattant, il aurait ainsi entaillé la montagne avec sa queue. Et comme le niveau de l’eau serait monté, seuls les sommets les plus élevés auraient émergé.

On avait peur que ce soit envahi de touristes, mais notre jonque est quasiment la seule ! Seuls sur le bateau, seuls sur l’eau… seuls au monde ?! A l’heure du déjeuner, le capitaine et son second (sans doute plus jeunes que nous tous les deux!) jettent l’ancre et se mettent aux fourneaux. Ce sera un des plus beaux endroits où on aura eu l’occasion de manger ! Le repas est en plus délicieux (végétarien sur demande). Pour la digestion, on part visiter une grotte scintillante. En effet, à l’intérieur la roche est parsemée de minuscules cristaux qui réfléchissent la lumière. Un autre groupe de touristes, qui réfléchissent beaucoup moins eux, s’amusent à faire de la musique et à danser en tapant sur la roche , tandis que notre gars essaient de nous montrer d’étranges araignées… On est bien content d’être en tour privatisé ! Le bateau repart puis nous arrête cette fois à l’entrée de grottes semi-souterraines… On embarque sur les kayaks, et c’est parti à coups de pagaies ! On traverse les grottes pour découvrir des lacs cachés !

Plus loin, le capitaine s’arrête devant une mini plage et nous propose de nous baigner… mouais… il fait quand-même un peu frisquet ! Les garçons font les braves, mais ne s’éternisent pas !

La journée touche à sa fin, le capitaine nous emmène voir un village de pêcheurs, posé à même l’eau sur des planches en bois… Des « bassins » en filets retiennent prisonniers d’énormes poissons, vraiment énormes !… qui cohabitent avec quelques cannettes et autres plastiques flottants… Le soleil entame sa descente et nous repartons pour jeter l’ancre pour la nuit un peu plus loin, au milieu des pics rocheux. On transforme les banquettes en lits et la cabine en deux chambres séparées par un rideau. Ca devrait le faire ! On risque pas d’être dérangé par les voisins… On joue aux cartes en buvant nos verres de vin et les bières.

Le lendemain matin, la vue au lever est idéale pour commencer la journée ! Une fois de plus, on se croirait seuls au monde, flottant sur l’eau.

Après un bon petit-dej, nous voilà repartis. On a droit à une nouvelle petite session de kayak, puis on se laisse ramener au port, à contre-coeur, allongés sur nos bains de soleil, profitant des derniers instants.

On prend cette fois-ci une nuit dans le même hôtel que Nick et Sarah. Leur flegme so british et les bons moments passés sur la jonque leur font passer l’éponge sur l’arnaque du bateau. On comptait quand-même sur eux pour mettre au clair cette histoire, ayant évidemment plus de facilité à s’exprimer, mais malheureusement ils sont bien trop polis pour remettre ça sur le tapis, et notre réputation de râleurs nous est renvoyée en pleine face par ce silence.

Le lendemain on a choisi de faire une petite excursion dans la montagne cette fois ! On est censé partir toute la matinée avec un chauffeur pour admirer le paysage du haut d’une coline, visiter la fameuse Hospital Cave et faire une petite marche vers le nord de l’île.

Mais ça, c’était avant ce qu’on pensait faire.

On part vers 9 heures avec notre chauffeur. On va jusqu’au parc national et là un guide nous prend en charge. Pendant un peu moins d’une heure on le suit au milieu d’une forêt dense. Arrivés au sommet, le point de vue nous offre un panorama de verdure boursoufflée: un paysage karstique recouvert par la forêt.

On redescend et on visite le petit musée à l’entrée du parc. Enfin musée, il s’agit plus d’un entrepôt où s’accumulent des animaux empaillés, des foetus en bocaux et autres bestioles dans le formol pour présenter la faune de la forêt… On retrouve notre chauffeur qui nous emmène cette fois voir Hospital Cave.

Hospital Cave c’est un hôpital-centre d’entraînement-mini village caché dans la montagne, telle une grotte, dont se servaient les soldats Vietnamiens pour se protéger des Américains pendant la guerre du Vietnam. Si de l’extérieur rien ne laisse deviner son existence, à l’intérieur tout était strictement pensé et organisé, dortoir, cuisine, salle d’exercices… le tout dans une chaleur et un confinement oppressant ! Châpeau… On ressort, on remonte dans la voiture. Et on prend la direction du retour.

Quoi, déjà ? On essaie de dire au chauffeur qu’il y a erreur, mais il ne parle pas anglais. On comprend rien nous non plus, qu’est-ce qui était prévu finalement ?? Nick et Sarah n’osent rien dire, et nous on a peur de leur paraître malpoli… On partage un dernier repas ensemble, et il est ensuite temps pour eux de partir ! On reste une nuit de plus à nous remémorer nos moments sur l’eau.

Ensuite, c’est décidé, on trace vers le sud.

Je partage sur Google Plus

13 Comments

  1. très bon article et belles photos 😀 Heureusement que votre voyage en bateau s’est bien passé au final! Il yen a qui recule devant rien! Bisous

  2. Super article qui répond à mon attente et me donne envie d’aller voir cette baie ! Quelle chance d’avoir eu beau temps et d’avoir été presque seuls dans le coin ! Les photos nous font partager ces endroits merveilleux et pittoresques. Que la terre est belle et variée ! Vous avez dû apprécier ce séjour ! Merci de nous le faire partager à travers votre article et les photos.

  3. super bien fait et magnifique photos !! çà donne envie d’y aller

    • Merci ! C’est LE paysage à ne pas louper ! 😉

  4. COUCOUHELLO,

    Presque 20 jours sans nouvelle, je commençais à m’inquiéter. Ah mais, sacrés veinards de visiter la baie d’Halong par un temps si claire. Vous l’avez apprécié plus que moi. Je n’ai pas vue de grotte ni de village flottant, le temps était brumeux. L’araignée, surprenante, elle a deux pattes arrières comme des pattes de sauterelles. Très drôle ! continuez vos découvertes. Bisous.

    NINJA

    • Coucou! Oui on a du mal avec les connexion internet en Indonésie… et du coup j’ai oublié de te répondre de sur le précédent article. Tout va bien! 😉
      En effet on a bien profité de cette baie… c’était génial! Bises.

  5. Super blog, commentaires et photos sur Cat Ba quel hotel avez vous choisit ? merci

    • Merci! Pour l’hôtel, on en avait visité trois ou quatre et choisi en fonction des matelas…(oui après deux mois en Chine, on voulait du MOU!!) On a passé une nuit dans l’un et une nuit dans l’autre, avec nos amis. C’est peut-être ce qui nous a permis de jouer sur le prix du tour, puisque c’est à ce dernier qu’on l’a acheté. On a pas retenu le nom désolée, mais ca n’a pas grande importance selon nous car tous proposent des tours similaires. Après c’est une question de négociation! Les prix peuvent varier en fonction de la saison – en janvier c’était relativement calme- mais n’hésitez pas à faire plusieurs établissements et à leur demander des devis en jouant sur le fait que vous pouvez aussi dormir chez eux.

  6. décor paradisiaque

  7. Bonjour,
    Merci tout d’abord pour votre bel article. Les photos sont magnifique et de super qualité donc chapeau l’artiste !
    Je suis une Vietnamienne passionnée de voyage. J’ai bien aimé l’ile de Cat Ba et la baie de Lan Ha, beaucoup moins touristique et je les trouve même plus magnifiques que la baie d’Halong. Je pense que cet article sera utile pour les voyageurs, avec les infos mises à jours toutes les semaines.
    Surtout que je travail dans le sud donc j’ai le trajet à prévoir en plus… Après vu que tout date un peu je suis perdu entre le nom de toutes les îles alentours ^^

  8. Merci de votre article. De belles photos. La baie d’Halong est un incontournable du Vietnam avec beaucoup d’activités intéressantes dont l’évasion nocturne dans les bateaux. Si vous avez un grand budget, faites un voyage du Nord au Sud pour découvrir les rizières en gradins à Sapa, la capitale millénaire Hanoi, l’ancienne capitale Ninh Binh, la cité impériale Huê, la vieille ville Hôi An, la plage Phu Quôc… Bonne continuation!

Laisser un commentaire