Où l’on en apprend un peu plus sur les Chinois – halte à Xi’an et Chengdu

Une halte à Xi’an

On laisse derrière nous Pékin et sa Grande Muraille pour de nouveaux horizons. Direction Xi’an ! Et notre premier train de nuit chinois.
Inévitablement la comparaison est faite avec les trains russes empruntés durant notre trajet le long du Transsibérien.
train en chineToujours en hard sleeper, les compartiments comptent trois couchettes de chaque côté. Et bizarrement les lits chinois sont plus longs que les lits russes ! Mais du coup le couloir est plus étroit, avec néanmoins deux strapontins et une tablette par compartiment. L’intérieur est plus moderne, il n’y a pas ce je ne sais quoi qui fait fantasmer sur le Transsibérien. Par contre, on ne change pas les draps !
On arrive à Xi’an au petit matin. La route est encore mouillée de la veille, ce qui ne présage rien de bon…
Xi’an est connue pour sa proximité avec le mausolée de l’Empereur Qin où ont été découvertes quelques 8 000 statues en terre cuite représentant une armée de soldats.

Comme on a déjà pas mal visité et dépensé à Pékin et pour la Grande Muraille, que l’entrée n’est pas donnée et que ça nous dit pas plus que ça, à tort ou à raison, on tire un trait sur cette armée.

A la place on découvre un peu la ville et les petites rues du quartier de notre auberge.

Le lendemain il pleut, on tente quand-même de marcher sur une autre muraille, celle de la ville, mais à 100 yuans par personne (environ 13 euros) ça nous rebute. A la place on bosse sur le blog.

Couchsurfing à Chengdu

Le lendemain, c’est reparti, train de nuit dans lequel on rencontre César, un jeune Chinois qui vient passer le week-end à Chengdu chez sa copine.

Quoi ? César ?

Ben oui, il faut savoir que la plupart des étudiants chinois ont un prénom anglais attribué pendant leurs cours à l’école. Et ceux qui apprennent le français ont un prénom français.
En tant que prof de FLES (prof de français pour les étrangers) débutante je n’ai pas encore eu le privilège de mettre à execution cette pratique mais il me tarde, surtout quand je vois que les prénoms donnés sont tous plus ringards et démodés les uns que les autres ! 😀

Quand on arrive à Chengdu, il est à peine 6 heures du matin, bien trop tôt pour se présenter à nos hôtes couchsurfing Lucio et Mona, contactés quelques jours plus tôt. Comme César doit aussi attendre que sa copine vienne le chercher, on patiente ensemble dans un fast-food à la chinoise, où il nous invite à manger un petit-déjeuner typique: des raviolis et une soupe !

Quand plus tard on se dirige vers le métro, César tient absolument à nous accompagner jusqu’au distributeur de tickets et à faire les manip’ à notre place (et on se rendra finalement compte qu’il s’est trompé dans le trajet). Nos chemins se séparent.
On a un peu de mal à trouver notre toit pour les 48 heures qui viennent mais une gentille dame nous accompagne finalement jusqu’au portail de l’immeuble de Lucio et Mona. Mona nous accueille avec son bébé Abby qui est à croquer !

On discute pas mal avec elle. Elle est chinoise et Lucio israélien, ils se sont connus pendant un des nombreux voyages de Lucio.
Mona nous dit que la première fois qu’elle a vu un vrai ciel bleu, c’était en Israél, en rendant visite à sa belle-famille.

On parle de la loi de l’enfant unique qui est en train de changer, car la population vieillit. Etant un couple mixte, eux n’ont pas de restriction.
Mais apparemment, les parents usent parfois de quelques stratagèmes douteux pour avoir la permission d’avoir un deuxième enfant (c’est aussi légalement possible, mais à condition de payer une sorte d’amende qui dépend du revenu de la famille, de la ville…).

On fait la connaissance de Lucio quand il rentre de son travail. Il enseigne l’anglais à des enfants. Féru de ping-pong, il nous propose de l’accompagner pour y jouer le lendemain.
On mange de délicieuses nouilles faites maison sous nos yeux. On a pas pensé à prendre de photo, mais c’était impressionnant de voir le cuisinier manipuler la pâte avec aisance et dextérité pour en faire des nouilles !

L’école des riches

Le lendemain, Lucio est déjà au travail à l’école quand on se lève. Mona nous propose d’aller le chercher avec elle.
Tout se passe à l’intérieur (bac à sable et toboggans), pollution oblige. On nous demande d’enfiler des chaussons.
Attention les yeux.
Ce lieu est incroyable. Cette école (très) privée compte de nombreuses salles qui appartiennent toutes à un domaine différent, permettant ainsi de stimuler les différentes parties du cerveau: langues étrangères, mathématiques, mais aussi danse, foot, spa, piscine à boules… le tout dans un décor de dessin animé, puzzles ou bouliers accrochés aux murs… Idée fabuleuse; le paradis des gosses. Au début je suis totalement émerveillée par ce que je vois, et je suis jalouse, moi aussi je veux avoir trois ans. Adree, lui, est sceptique dès le début.

Et puis. Les minis supermarché/distributeurs de billets/fast-food, la boîte de nuit, le spa… Un certain malaise s’installe. On parle bien d’enfants de 0 à 6 ans là ? Ce jour-là un spectacle de danse a lieu devant les parents. Musique à fond, distribution illimitée de popcorn, barbe à papa et autres sucreries. Des animatrices dansent, les gosses sont surexcités, ils crient et sautent partout. On s’entend plus parler. On essaie quand-même de poser des questions.
Les parents payent « assez cher » (mais on ne saura pas combien) pour cette école. Ouverte six jours sur sept, ils peuvent même y passer la journée avec leur progéniture. La plupart n’ayant qu’un enfant, ils veulent le meilleur pour lui.

Le meilleur. Sur le coup on n’ose trop rien dire.

On va manger tous ensemble dans un petit resto et on en reparle. Que ce soit normal pour Mona, d’accord, elle est Chinoise, mais pour Lucio ? On essaie de leur faire part de nos impressions, que ça nous fait bizarre toute cette superficialité et cette sensibilisation à la (sur)consommation… Ils nous répondent que ces écoles sont très bien, que s’ils avaient les moyens d’y mettre Abby ils le feraient.
On insiste plus.
L’après-midi on accompagne Lucio au ping-pong. Il n’y a pas beaucoup de monde mais les Chinois présents prennent ce jeu très au sérieux ! Ils ont d’ailleurs tous un bon niveau. Ca saute, ça crie, on se croirait au tennis !

Réunion couchsurfing

Le soir Lucio se rend à une réunion de couchsurfing. On ne connaissait pas du tout, on découvre donc ça avec lui. On rejoint un petit groupe dans un hôtel. Des Chinois et des Européens, venus parler de leurs expériences avec ce mode de rencontre. On visionne quelques photos de trois d’entre eux qui nous racontent des anecdotes. Il y a une bonne ambiance, Lucio se met même à la guitare.

On fait la connaissance de Toby et Elizabeth (prénoms anglais, of course !) les jeunes propriétaires de l’hôtel. Ils sont très sympathiques, et comme on comptait rester quelques jours de plus à Chengdu, on décide donc qu’après notre couchsurfing chez Lucio on viendra bosser sur le blog au Toby Flag’s.

Un petit tour en ville

Entres toutes nos occupations et après avoir fait un détour au Décathlon du coin (si si !) pour quelques ajustements matériels, on aura aussi pris le temps de faire un tour au People’s park pour pique-niquer et voir les gens qui viennent y danser, chanter, les deux… Pour notre repas, on se régale avec un petit bout de comté acheté à prix d’or et des patates sautées, denrées rares dans ce pays! Le soir nous passerons par le côté plus moderne de la ville, tout illuminé.

Le lendemain il est prévu qu’on rende visite à de gros nounours: les pandas de Chengdu !

Je partage sur Google Plus

18 Comments

  1. Encore un article très complet et intéressant. Des bisous à vous deux et bonne route 🙂

    • Merci ! Contente de te voir par ici 😉

  2. Hello amigos,

    nous sommes très intéressés par vos commentaires sur votre voyage en Chine, que nous allons éplucher avant d’y aller…
    Je vous transmets un lien vers un blog de voyageur en Chine, qui est venu dormir chez nous il y a deux jours.
    http://leblogderaphaelguinamard.blog4ever.com/we-a-wuyuan-la-chine-authentique-6-7-novembre-2010
    Vous nous direz ce que vous en pensez, peut-être ?

    • Ah vous êtes attirés par la Chine ? 🙂 vous avez raison ca vaut le détour… On va jeter un oeil sur ce blog !

  3. Très sympa l’article !
    Par contre vous êtes sur du prix pour les remparts de Xi’an ? parce que 100 000 yuan ça fait beaucoup plus que 13€… 😉
    Sinon je me retrouve bien dans l’histoire des prénoms anglais ou français. j’ai enseigné en Chine et on demandait donc aux élèves de choisir un prénom « français ». J’avoue qu’on a eu quelques surprises dans les choix des élèves !

    • Salut, merci pour ton retour ! En effet 100 yuans et pas 100 000 ! :-p
      Oui leur connaissance des prénoms français est assez drôle !

  4. Très bon article, on a bien ri sur l’histoire des prénoms.Pour l’école, plus rien ne m’étonne :s
    Vous avez l’air d’être tombé sur des gens très sympa c’est cool
    Vivement l’article sur les pandas 😀

    • Merci pour ton comm’. Oui c’est encore un couple bien sympa qui nous a accueillis ! Les pandas arrivent bientôt…

  5. Coucou les voyageurs, j’aime beaucoup votre diaporama des beaux paysages que vous avez traversés et mis en fond d’écran de présentation ! Vous êtes tombés sur un jeune couple bien sympathique pour vous héberger. Ce que vous avez constaté dans cette « super école » fait peur, même en Chine les enfants des classes privilégiés sont traités comme des adultes miniatures et des consommateurs en puissance ! C’est dingue ! Et les parents ne s’en rendent même pas compte comme en occident, les mêmes enfants roi !!
    Merci pour ce reportage édifiant sur un pays si lointain et qu’on pense en retard sur l’europe, les chinois brûlent les étapes pour nous rattraper !

    • Merci ! Ah mais niveau consommation ils nous surpassent même ! S’il doit y avoir un retard ca serait plutôt au niveau de l’hygiène…

  6. Au top les loulous! Bel article Claire! Graaaaahh ça me fout là rage de voir comment sont formatés les adultes de demain!!!
    Big Bisous!

  7. super beaux les fonds d’écran qui défilent! bravo!
    c’est plus facile de faire des commentaires quand on est en vacances (de février au cas où vous seriez plus connectés avec les vacances françaises!) bisous à tous les deux
    bibi

    • Merci Bibi! Effectivement on est plus trop connectés avec les vacances française… Bibises! 😀

  8. Un article bien impliqué avec de belles photos du bout du Monde.
    Que de sympathiques rencontres, avec des couples mixtes étonnants!

    • Merci Gégé! Oui de belles rencontres, bien agréable pendant notre périple.

  9. on a marché sur la grande muraille de Chine

Répondre à GG Annuler la réponse.