Mongolie : l’avant tour

A Oulan Bator, nous avions réservé deux nuits au Danista Nomads Hostel. Après avoir tourné et viré, aidés par les Français rencontrés dans le car, et avoir été amené à un autre hostel par un rabatteur qui avait sans doute mal compris le nom (on y croit), nous le trouvons enfin. Le gars de l’hostel n’est plus là, heureusement une cliente francophone qui était à l’entrée nous donne son numéro. Nous l’appelons et il arrive, nous donne notre chambre.

Une chambre double avec toilettes et salle de bain privées pour l’équivalent d’environ 11 euros la nuit, à coup sûr un des établissements les moins chers de la ville, si ce n’est le moins cher !

chambre

Le lendemain matin, le petit-déjeuner n’est pas très copieux mais ça fait l’affaire ! Nick et Sarah doivent arriver le jour suivant, notre mission du jour est de comparer les différents tours que proposent les hostels. On commence par le Danista, puis on en enchaîne trois autres, dont le Golden Gobi, assez connu des backpackers. L’occasion d’avoir un petit aperçu de la ville.

Au Mongolian Vision, on explique la même chose qu’aux autres, qu’on se renseigne et qu’on verra avec nos amis qui arrivent le lendemain. La femme nous dit qu’elle peut aller les chercher à la gare. Un peu surpris, on lui répond que ce n’est pas la peine. Elle insiste, nous aussi, ça commence à devenir lourd, on s’en va. Autant dire qu’elle nous a pas convaincu d’utiliser ses services.

Les quatre hostels nous proposent en gros la même chose pour 6 jours : un itinéraire dans le désert de Gobi, au sud ; et un itinéraire vers l’ouest. Tous sont d’accord pour dire que le désert offre un paysage moins varié, et qu’il y a plus de route à faire. Vers l’ouest on nous propose de faire un trek, du cheval et du chameau. Cela a notre préférence. Les prix oscillent entre 347 dollars (environ 277 euros) et 390 dollars (environ 312 euros) (oui les prix sont en dollars car en tugriks, la monnaie mongole, cela donne des nombres astronomiques ! ). Cela comprend l’essence, la nourriture, le logement et les salaires du guide et du chauffeur.

Je penche pour le tour du Golden Gobi, le moins cher avec 6 nuits – 7 jours, Adree plutôt pour celui du Danista pour 5 nuits – 6 jours, le plus cher mais avec un crochet vers l’est.

Le lendemain, Nick et Sarah arrivent pour le petit déjeuner. On est content de les revoir. On leur fait un compte rendu de notre prospection, et finalement on retourne au Golden Gobi pour qu’ils puissent discuter avec Oggi.

Il y a du monde au Golden Gobi. Un couple est justement en train de voir pour faire un tour aussi, mais de seulement 4 jours. Ils pourraient rester avec nous les deux premiers jours (et faire baisser le prix légèrement) et repartir de leur côté. Nick et Sarah sont emballés, « it’s so exciting ! », l’affaire est conclue ! Le prix descend à 327 dollars par personne (environ 260 euros). Départ le lendemain à 9h30.

Oulan Bator n’est que coups de klaxon et crachats, on laisse Nick et Sarah s’y promener ; on aura l’occasion de visiter plus tard, en revenant du tour, tandis qu’eux repartiront le lendemain.

Le soir, vers 21 heures, on frappe à la porte de notre chambre. Devinez qui est là ? La bonne femme de Mongolian Vision avec son chauffeur, qui viennent nous reparler de leur tour, car ce sont eux qui ont amené Nick et Sarah jusqu’ici le matin -même  ! Je crois rêver. Je leur gueule dessus en anglais (mouahahah…) et ils finissent par partir. Quel toupet de venir nous chercher jusque dans notre chambre ! Jagaa ne savait pas qui c’était, il pensait qu’on les attendait, il est gêné et s’excuse. On lui dit que ce n’est pas sa faute, et on lui raconte notre prospection. Il se met alors en colère, nous dit qu’il ne veut pas qu’on vienne importuner ses clients chez lui. Il nous demande le flyer de cet hostel et appelle la femme. Là il l’engueule en mongol, ça rigole pas du tout ! Quand il raccroche, il repasse en anglais et sa voix est plus calme.

– Je lui ai dit de ne plus revenir ici, et si elle revient, je lui mets les autorités sur le dos. Elle a eu peur, je crois qu’elle n’a pas de licence pour faire ses tours. Je suis désolé…

On le remercie. Plus tard on croise Nick et Sarah, on leur raconte l’histoire. Je crois qu’ils n’ont pas vraiment compris qui les emmenait à l’hostel la veille, ou qu’ils ont cru que c’était quelqu’un du Danista…

Le lendemain, on se rend à notre point de rendez-vous où nous attendent notre chauffeur Baggy et notre guide Titskie. Ils nous emmènent au Golden Gobi dans le mini van qui sera notre moyen de locomotion pour la semaine à venir.

On parle à Oggi de la folle du Mongolian Vision, elle nous dit qu’elle la connait et confirme que ça tourne pas rond dans sa tête.

Après un super petit-déjeuner, il est temps de partir.

En route pour cette semaine tant attendue dans la steppe mongole !

adree et van

Je partage sur Google Plus

3 Comments

  1. La Mongolian Vision ou comment faire du physic spam.

  2. Sacrée hostoire avec ce tour operator dis-donc 😉

    • Salut Aala ! Contents que tu nous lises 😉
      Oui sur ce coup-là on a un peu halluciné…

Laisser un commentaire