Une ville de caractère : Tallinn, en Estonie

 

La ville de Tallinn est notre dernière étape avant la grande Russie. C’est aussi le dernier trajet que nous effectuons avec la compagnie de cars Eurolines.

Nous arrivons à la gare routière à 6 heures du matin. Le thermomètre au-dessus de la porte d’entrée nous annonce 5° C. Le jour commence à peine à se lever.

On croise un homme qui mange une glace.

Tallinn (appellée Réval jusqu’en 1918), est la capitale de l’Estonie, et le principal port du pays. Avec environ 400 000 habitants, elle en est aussi la plus grande ville. Depuis le 1er janvier 2013, c’est la première ville européenne à avoir un réseau de transports gratuits pour ses résidents ! Elle est jumelée avec Carcassonne, en France, et il y a plusieurs écoles de français ! Son centre historique fait partie du patrimoine mondiale de l’UNESCO, ce qui permet la préservation présente et future de la Vieille Ville.

tallinn_carte

Nous avons réservé une chambre dans un hostel au doux nom de « 16 euros hostel » (je vous laisse deviner le prix d’une nuit). Chambre double avec salle de bain privée et connexion ! Le top pour nous. La ligne de tram qui est à deux pas de la gare nous emmène directement en centre-ville et tout près de l’hostel.

Après Vilnius qui selon nous n’a de mémorable que sa Vieille Ville, c’est le choc. tallinn (32)

Tallinn est ultra moderne. Et c’est beau ! On a l’impression de s’être rapproché de chez nous. Gratte-ciels en verre, centre commerciaux… il n’y a que le tramway qui fait vieillot ! Notre hostel est dans un ancien quartier industriel.

Nous partons visiter la Vieille Ville. L’entrée se fait comme il se doit par la porte : ou plutôt, les Viru Gates, deux tours datant du 14ème siècle, qui marquent l’entrée de la Vieille Ville et de la fameuse rue piétonne Viru. Elles sont aujourd’hui un des symboles de la ville.

En nous fiant au plan de la ville soit-disant fait par les locaux, nous commençons par chercher le passage « secret » Sainte Catherine. Il permet en fait de désengorger la rue principale quand il y a trop de touristes ! Bon, là ce n’était pas le cas, mais on l’a quand-même empruntée. Un autre passage, plus intéressant quelle que soit la période de l’année, est le passage Börsi. En effet, cette petite rue est particulière : sur son sol, des plaques retracent les évènements historiques importants pour le pays et pour la ville de Tallinn, comme la publication du premier livre en estonien (1525) ou l’entrée de l’Estonie dans l’Union Européenne (2004) :

Puis nous nous sommes baladés, suivant plus ou moins le plan. Nous sommes allés voir la place de l’hôtel de ville, charmante et colorée, avec l’hôtel de ville, évidemment et l’église du St Esprit un peu plus loin.

Nous avons continué jusqu’aux pieds des anciens remparts de la ville. Puis nous sommes allés de l’autre côté, dans le parc Skoone Bastion pour avoir une vue d’ensemble sur la ville puisqu’il est surélevé, mais finalement il était à l’abandon et c‘était difficile de voir quelque chose entre les arbres… Aperçu du sommet de l’église St Olaf.

Nous avons contourné les remparts pour atteindre la maison du Parlement et la belle cathédrale Alexander Nevsky. Il y avait beaucoup de travaux et ce n’était pas facile de prendre des photos !

Puis nous avons traversé l’Hirvepark jusqu’à la place de la Liberté et l’église Saint Jean. Le monument de la Liberté mesure 24 mètres de haut et est constitué de 143 plaques de verre, et de la Croix de la Liberté, plus haute distinction de l’Estonie. Inauguré en 2009, c’est un mémorial en hommage aux morts durant la guerre d’indépendance de 1918 (l’Estonie avait obtenu cette indépendance après la désintégration de l’Empire Russe, et entendait bien la conserver. Le conflit contre l’Armée Rouge se solda par une victoire pour l’Estonie, officialisée par le traité de Tartu en 1920).

Pour finir, quelques photos des ruelles où il fait bon se perdre, avec leurs façades couleurs pastelles qui mettent du baume au cœur par temps gris.

 

 

Je partage sur Google Plus

6 Comments

  1. Très jolie ville, qui ne fait pas capitale et qui a l’air d’avoir beaucoup de charme, en plus d’être pas chère !

  2. Je ne savais pas qu’il y a une partie moderne à Tallinn. Je voyais cette ville plus comme une ancienne ville. Après tout c’est une capitale! La Cathédrale a l’air magnifique.

    • Oui nous avons également été surpris de ce côté plus moderne, surtout après avoir traversé Varsovie puis Vilnius… Une bien belle ville en tout cas !

  3. Voici un coin d’Europe que je ne connais pas du tout et qui me plait beaucoup. Vos photos ne font que renforcer mon envie d’y aller. J’avais déjà entendu parlé de son dynamisme mais pas encore de son aspect moderne, visuellement parlant.

    • Malheureusement nous n’avons pas vraiment de photos du côté moderne, mais oui c’est un bon choix de destination ! 🙂

  4. bon choix effectivement. l’article est assez dithyrambique quant aux destinations originales pour cet hiver. Allez! Tallin c’est malin!

Laisser un commentaire