Macareux et mine de soufre en Islande

Si vous aimez la nature. Allez en Islande.

Macareux

Le lendemain, après l’émerveillement des glaciers, toujours sur les conseils du blog A la fin de la route, nous décidons de faire un détour pour voir des macareux ! Nous quittons donc la route 1 pour une route/piste qui nous emmène au bord de l’eau.

Nous nous retrouvons à Borgarfjordur, petit port qui se trouve être carrément le nid de dizaines de macareux ! Moi qui voulais tant en voir, je suis ravie ! Et nous pouvons vraiment les voir de près.

Ces oiseaux sont trop mignons, avec leur bec coloré. Cela n’empêche pas de les retrouver dans les menus de certains restaurants, au même titre que la baleine, d’ailleurs… Au même endroit, également une colonie de mouettes criardes. Faire cet écart nous a pris plus de deux heures aller/retour, mais nous ne le regrettons pas !

Nous atteignons le nord de l’île en traversant les montagnes. Le décor est différent, nous croiserons même un troupeau de rennes sauvages !

Nous atteignons le sommet des montagnes : les nuages sont en-dessous de nous ! Encore de la magie… La mer n’est plus d’eau, mais de coton.

Nous nous arrêtons à un endroit potentiel pour la nuit, mais c’est sur une route réservée aux 4×4, et je ne me sens pas à l’aise… Nous mangeons et une certitude nous vient : nous avons changé de planète.

Nous reprenons la route pour un autre endroit où dormir. Et ce soir-là, finalement, nous roulerons jusqu’à plus de minuit…

Le soleil de minuit ! Quand on dit qu’il fait jour, en fait on devrait dire qu’il fait clair. Le soleil n’est pas éclatant comme à midi, il est rosé, bas, et il fait un temps gris clair, comme une journée nuageuse ; c’est un peu ça le soleil de minuit.

Le décor est lunaire, rocailleux, sec, désertique. Il n’y a que nous.

Nous dormons dans un désert de dunes de graviers.

Le lendemain, sur la route, nous apercevons de la fumée au loin… « Tu veux un geyser ? » En guise de geyser, ce sont en fait de sources de soufre ! Nouveau décor…et nouvelle odeur ! Un mélange œuf pourri/fromage à raclette moisi insuportable !

Nous roulons en direction du lac Myvatn. Il se trouve à Dimmuborgir (et oui, comme le groupe de métal ! ) et nous a semblé tout d’abord bien sympathique…jusqu’à ce qu’on mette le nez dehors ! Une nuée de mouches vient nous attaquer ! Nous battons en retraite dans la voiture. Voilà pourquoi personne ne pique-nique au bord de l’eau ! Tant pis pour la balade… Nous savons que « vatn » c’est « eau » et nous apprendrons plus tard que « my »…c’est « mouche » ! Tout s’explique ! Et ces petites bestioles sont tenaces.

1-WP_20140607_11_31_06_Pro

Du coup nous repartons un peu dégoutés.

En chemin nous faisons une pause cascade qui nous fait oublier ces malotrues (je sors quand-même avec mon filet anti-moustiques, mais ça va, elles ne nous ont pas suivis !).

Nous continuons notre route vers l’ouest et ses fjords.

[nwm_map id= »13″ maptype= »roadmap »  zoom= »6″ height=300″ width= »auto » ]

Je partage sur Google Plus

8 Comments

  1. Reportage bien mené aussi bien en coms qu’en photos.
    Dommage que les vues soient en tailles réduites…
    Gérard.

    • Merci, nous améliorons le blog de plus en plus… 😉

  2. Excellentes photos! Les mouches, j’ai eu les mêmes. Profitez bien de la royte ces prochains jours.

    • Merci beaucoup !

    • A La Fin De La Route
    • 2 août 2014
    • Répondre

    Trop bien que vous soyez allés jusqu’à Borgarfjordur. Le petit port, le rocher, ces macareux. Un endroit très à l’écart et tranquille. Super souvenir ! Et merci pour la mention.

    • Merci à vous pour le tuyau. 😉

  3. Tu connais des groupes de metal, je ne savais pas :p

Laisser un commentaire