Voir Dublin sous la pluie

General Post OfficeAprès environ une heure de train et trois heures d’avion, nous voilà atterrissant à Dublin. Déjà depuis Liverpool, le ton était donné: oubliez la Côte d’Azur et son soleil, ici c’est purée de pois à volonté!
Nous prenons le bus pour aller en centre ville (6euros/personne). Aidés du GPS nous parvenons à Gardiner Street, où j’avais repéré sur Internet une auberge de jeunesse intéressante: Abraham House.

Dans le hall d’accueil, une télé, des canapés, ambiance comme à la maison! On nous propose un dortoir à 10, 6, 4 personnes ou privatif, le prix augmentant au fur et à mesure. Le petit-déjeuner est inclu. Pour une première, nous choisissons le dortoir de 6, à 15 euros par personne.

Notre chambre est au premier étage, et se compose de trois paires de lits superposés, d’une salle de douche et de toilettes. Très bien! C’est
pas récent mais ca semble propre. Une bonne douche et nous sortons balader !

Nous sommes vraiment en plein coeur de la ville.  Nous cherchons un office de tourisme (il y en a plusieurs un peu partout en ville) pour avoir des infos sur Wicklow, notre prochaine étape, notamment au niveau des campings, mais on ne peut rien nous dire… Par contre on repère un tour guidé de la ville et gratuit pour le lendemain !
Les nombreux kébabs/pizzérias/fast food nous rappellent Vienne! Nous mangeons dans l’un d’entre eux à un prix très accessible: une grosse part de pizza, une barquette de frites et une boisson pour 5 euros! Certes, ce n’est pas très diététique… Adree veut ensuite goûter à sa Guiness, mais les pubs sont pleins et nous rentrons nous effondrer de sommeil nous coucher. Bonne surprise: nous serons seuls dans la chambre!

Au matin le temps est toujours gris mais il ne pleut plus.

Nous allons prendre le petit-déjeuner au sous-sol car nous ne voulons pas dormir dans la cuisine!breakfast in bed

Buffet de céréales, tranches de pains, confitures, oeufs durs, jus de fruits, yaourts, café… La qualité n’est pas excellente, mais vu le prix, c’est correct! Nous devons rendre la chambre à 10h30 et allons ensuite au départ du tour à 11 heures. Entre temps il s’est remis à pleuvoir… Nous nous demandons si ca ne va pas être annulé, mais que nenni! ce ne sont pas trois gouttes qui vont arrêter un irlandais… Sous nos k-ways, pluie battante, nous apercevons le groupe et le rejoignons. Il existe un groupe avec un guide qui parle anglais et un guide qui parle espagnol, nous choisissons l’anglais, le guide s’appelle James. Bon, nous l’avouons, nous n’avons pas tout compris, c’est le moins que l’on puisse dire! Mais James est un guide agréable, très expressif et vivant. Si le tour est gratuit, les guides comptent néanmoins sur le pourboire des touristes. Le tour doit durer trois heures, mais voilà qu’à 13 heures, au moment de la pause déjeuner, la pluie redouble, on patiente. Encore. Encore… au bout d’une heure, James nous réunit dans le Temple Bar pour demander si l’on veut quand-même continuer. Le oui l’emporte mais nous n’en pouvons plus d’attendre dehors debout (même s’il ne fait pas très froid), alors nous laissons le groupe poursuivre sans nous. Nous nous réfugions dans un centre commercial où nous nous achetons à manger pour plusieurs repas, et nous pique-niquons sur un banc (dans le centre hein, pas dehors, il pleut toujours!). Puis nous repartons, cherchons un office de tourisme, réussissons enfin à avoir des infos sur Wicklow (avec Glendalough où les paysages sont parait-il « so gorgeous ») et l’adresse d’un magasin de sport outdoor pour pouvoir acheter un imperméable pour notre petit sac à dos et du gaz pour camper (interdit en avion).
Puis nous récupérons nos sacs à l’auberge, et allons à la gare, direction: Wicklow!

 

 

Je partage sur Google Plus

4 Comments

  1. Salut vous deux,
    Je suis très heureuse de vous savoir partis à la découverte du monde… j’aime beaucoup votre blog, je crois que vous allez tous nous faire rêver. Je vous embrasse bien fort.
    Agnès

    • Coucou ! Effectivement on espère bien vous faire rêver à travers nos aventures…

  2. L’Irlande sans la pluie ce n’est pas l’Irlande, isn’t it?! Et puis c’est elle qui lui donne ses « 40 shades of green » alors profitez-en bien et mettez-vous en plein les mirettes 🙂
    Il parait que les irlandais chantent tout le temps et sont super accueillants, c’est vrai?En tous cas super votre blog, ça donne envie de partir! Bisous
    (Vous prévoyez Edimbourg pour quelle date?)

    • Oh zut! j’avais espéré qu’on pourrait vous rejoindre quelques jours avec Kaya 🙁
      En juillet vous avez prévu d’être où? (à peu près! lol)

Répondre à Agnès Annuler la réponse.